AFPU Diffusion
À l'office
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Le Congrès de Tours

25 décembre-30 décembre 1920

Un siècle après la naissance du PCF, un essai qui fait revivre et comprendre les mécanismes et les enjeux du Congrès de Tours.

Éditeur : Dijon (Éditions Universitaires de)
1ére édition
Collection : Essais
Thème : Histoire - géographie - archéologie
Auteur(s) : Vigreux Jean
Langue : Français

Paru le 03/Déc/2020

Prix TTC : 10,00€
EAN : 9782364413887
ISBN : 978-2-36441-388-7

Dimensions : 105x175 mm.
Nombre de pages : 240

CLIL : 3287 Vie politique française et européenne

L’ouvrage le Congrès de Tours propose une synthèse sur le 18e Congrès national de la SFIO qui voit la naissance il y a 100 ans, en décembre 1920, de la SFIC (le futur PCF). Revenant sur les enjeux du Congrès dans la suite de la Première Guerre mondiale et des révolutions russes, l’ouvrage propose un récit qui met en scène les différents protagonistes de la scission du parti socialiste né peu de temps auparavant sous l’égide de Jean Jaurès en 1905. Au-delà des figures connues comme Léon Blum, Jean Longuet, Marcel Cachin ou Louis-Oscar Frossard, on retrouve les militantes et militants délégués au congrès. Il s’agit également d’observer ce Congrès dans un contexte national, mais aussi international afin de comparer ce qui se passe en France par rapport aux autres partis socialistes européens et/ou mondiaux. Enfin, l’ouvrage insiste sur la mémoire du Congrès, mémoire forgée au sein des deux camps SFIO et SFIC ou chez les frères ennemis.

Il y a 100 ans naissait le PCF au 18e Congrès national de la SFIO. Proposant une histoire politique d’une organisation, l’ouvrage propose également une histoire culturelle et sociale d’un phénomène politique qui marqué durablement le XXe siècle. L’ouvrage offre un récit à plusieurs échelles tout en suivant les déléguées ou délégués présents à Tours, tant dans le rituel passionnel d’un Congrès que dans la sociabilité socialiste au moment de noël 1920. Enchâssé dans l’histoire nationale, héritée du socialisme, le PCF a dû aussi composer avec l’Internationale communiste dès sa naissance : c’est l’histoire de cette scission qui est au cœur de l’ouvrage.