AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Héritage et transmission dans le monachisme égyptien

Les testaments des supérieurs du topos de Saint-Phoibammôn à Thèbes (P.Mon.Phoib.Test.)

L’ouvrage présente l’édition commentée de quatre testaments écrits sur papyrus, datés du VIIe siècle apr. J.-C., et émanant des supérieurs du monastère de Saint-Phoibammôn, situé sur la rive gauche de Thèbes.

Éditeur : IFAO (Institut Français d’Archéologie Orientale)
1ére édition
Collection : BEC, 27
Thème : Histoire - géographie - archéologie
Auteur(s) : Garel Esther
Langue : Français
19 illustration(s) N&B
20 illustration(s) couleur

Paru le 03/Sep/2020

Prix TTC : 62,00€
EAN : 9782724707601
ISBN : 978-2-72470-760-1

Dimensions : 200x275 mm.
Nombre de pages : 368

CLIL : 3386 Moyen Age

L’ouvrage présente l’édition commentée de quatre testaments écrits sur papyrus, datés du VIIe siècle apr. J.-C., et émanant des supérieurs du monastère de Saint-Phoibammôn, situé sur la rive gauche de Thèbes. Utilisant la forme du testament de droit privé, les supérieurs transmettent à leur successeur la direction spirituelle du monastère en même temps que la propriété de ses biens et son administration. Cet ensemble est unique car il offre la possibilité d’étudier le même type de documents, provenant du même endroit, rédigés dans deux langues différentes (grec et copte), et condensés sur une période chronologique relativement courte.

L’ouvrage présente l’édition commentée de quatre testaments écrits sur papyrus, datés du VIIe siècle apr. J.-C., et émanant des supérieurs d’un monastère de Haute Égypte, le monastère de Saint-Phoibammôn,situé sur la rive gauche de Thèbes. Utilisant la forme du testament de droit privé, les supérieurs lèguent à leur successeur la direction spirituelle du monastère en même temps que la propriété de ses biens et son administration. Les implications de ce dossier sont à la fois juridiques – dans quelle mesure ces documents sont-ils conformes au modèle offert par le droit byzantin ? –, historiques – les testaments apportent des éclairages nouveaux sur l’histoire du monastère de Saint-Phoibammôn, qui fut un important centre de vie ascétique au VIIe siècle et la résidence de l’évêque Abraham d’Hermonthis, son fondateur –, et linguistiques – il s’agit d’un dossier bilingue, le premier testament étant en grec et les trois suivants en copte, ce qui permet d’étudier les processus de traduction d’une langue à l’autre, et de s’interroger sur le statut du copte comme langue juridique. Cet ensemble est unique car il offre la possibilité d’étudier le même type de documents, provenant du même endroit, rédigés dans deux langues différentes, et condensés sur une période chronologique relativement courte (moins d’un siècle).