AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Des sans-logis aux sans domicile

Le Foyer-Notre-Dame des Sans-abri à Lyon depuis 1950

Le logement social en France depuis 1950 à travers l’exemple du Foyer Notre-Dame des Sans-abri de Lyon.

Éditeur : Saint-Étienne (Presses Universitaires de)
1ére édition
Collection : Sociologie - Matières à penser
Thème : Sciences humaines et sociales
Auteur(s) : Brodiez-Dolino Axelle
Langue : Français
14 illustration(s) N&B
4 illustration(s) couleur

Paru le 05/Nov/2020

Prix TTC : 20,00€
EAN : 9782862727356
ISBN : 978-2-86272-735-6

Dimensions : 160x240 mm.
Nombre de pages : 272

Encore trop peu abordée, la question des sans domiciles reste encore à l’heure actuelle un réel enjeu social et sociétal. Afin de faire le point sur la situation aujourd’hui en France, Axelle Brodiez-Dolino établit une histoire du sans-abrisme au sein de l’hexagone depuis 1950, à travers l’exemple de l’institution lyonnaise le Foyer Notre-Dame des Sans-abri.

La France comptait en 2012, date de la dernière grande enquête INSEE, 140 000 personnes sans domicile. Leur nombre semble avoir nettement augmenté depuis. Phénomène omniprésent dans les médias, terrain de choix pour les sociologues et anthropologues, on ne sait pourtant quasiment rien de son histoire au xxe siècle.

Au prisme d’une association centrale dans l’espace lyonnais, Le Foyer

Notre-Dame des Sans-Abri, cet ouvrage permet de répondre à bien

des questions. Qui sont les personnes à la rue en France et comment leurs profils ont-ils évolué ? Quels changements ont subi les hébergements sous l’impact des associations, des pouvoirs publics, des individus accueillis et de la conjoncture ? Quels sont les enjeux du problème ?

On croisera constamment ici l’histoire nationale, de la crise du logement d’après-guerre à l’appel de l’abbé Pierre, de la crise économique des années 1980 aux Enfants de Don Quichotte, des migrants d’hier à ceux d’aujourd’hui. Car l’errance a toujours été, avant tout, un « sismographe de la conjoncture ».