AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Compensation carbone

La fabrique d'un marché contesté

Depuis les premiers accords internationaux sur le clima, la compensation carbone ne cesse d’être débattue mais elle demeure un des instruments de la politique internationale de lutte contre les changements climatiques.

Éditeur : Sorbonne (Université Presses)
1ére édition
Collection : L'Intelligence du social
Thème : Sciences humaines et sociales
Auteur(s) : Valiergue Alice
Langue : Français
35 illustration(s) N&B
15 illustration(s) couleur

Paru le 14/Jan/2021

Prix TTC : 19,90€
EAN : 9791023106879
ISBN : 979-10-231-0687-9

Dimensions : 160x240 mm.
Nombre de pages : 240

CLIL : 3097 Sociologie des organisations

Depuis le début des années 1990, des entreprises achètent sans contrainte réglementaire des crédits carbone à d’autres entreprises ou ONG qui mettent en œuvre des projets de réduction d’émissions de GES dans les pays du Sud. Des journalistes, des ONG environnementales et même des scientifiques considèrent que ce marché ne permet pas de réduire les émissions de GES, mais conduit au contraire des entreprises à s’acheter une image verte (greenwashing). Comment s’est construit ce marché en dépit des controverses qu’il suscite ? C’est à cette question que s’attelle cet ouvrage.

Depuis le début des années 1990, il est possible de « vendre de l’air ». Cette expression, empreinte d’ironie et employée par une journaliste de l’hebdomadaire Jeune Afrique, désigne en réalité la vente de crédits carbone que des entreprises achètent sans contrainte réglementaire à des opérateurs privés – entreprises ou ONG – pour compenser leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Si ce marché suscite largement l’indignation, il n’en reste pas moins un des instruments au cœur des accords internationaux sur le climat. Quelles organisations cherchent à le promouvoir et pour quelles raisons ? Comment expliquer que des entreprises acceptent d’investir dans des services environnementaux contestés ? Sur quelles logiques reposent les projets de réduction de GES mis en œuvre dans les pays du Sud ? Dans quelle mesure enfin les achats de crédits carbone contribuent-ils à transformer l’empreinte environnementale des entreprises ? C’est à ces questions que l’ouvrage entend répondre. À l’appui de 130 entretiens menés avec les acteurs du marché, de l’analyse de documents et d’observations menées à la fois en Europe où l’on vend les crédits carbone, mais aussi dans un pays du continent africain où l’on met en œuvre les projets de réduction, nous restituerons les résultats de notre enquête sociologique. En entrant au cœur de la fabrique des crédits carbone, cet ouvrage offre un éclairage inédit sur un instrument central des politiques publiques actuelles censé réduire les émissions de GES en même temps qu’il transforme l’air en marchandise.