AFPU Diffusion
À paraître
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Ayn Soukhna IV – Le matériel des galeries-magasins

Éditeur : IFAO (Institut Français d’Archéologie Orientale)
1ére édition
Collection : FIFAO, 82
Thème : Histoire - géographie - archéologie
Auteur(s) : Castel Georges et Tallet Pierre
Langue : Français
31 illustration(s) N&B
216 illustration(s) couleur

Sortie prévue le 20/Août/2020

Prix TTC : 75,00€
EAN : 9782724707540
ISBN : 978-2-7247-0754-0

Dimensions : 240x320 mm.
Nombre de pages : 464

CLIL : 3385 Antiquité

Découvert en 1999, le site d’Ayn Soukhna a progressivement permis de mieux comprendre le fonctionnement très particulier de « ports intermittents » mis au point par les Égyptiens dès le début de la IVe dynastie. Le matériel qui y a été retrouvé permet d’écrire l’histoire du site, notamment par le biais des inscriptions commémoratives découvertes dans les galeries magasins, et de mieux comprendre l’organisation logistique des expéditions qui partaient de ce point de la côte vers le Sinaï et le pays de Pount.

Ce volume regroupe plusieurs études concernant le matériel le plus caractéristique découvert dans le secteur des galeries-magasins du site d’Ayn Soukhna (publié en 2016 dans le précédent ouvrage de cette série). Nous présentons successivement la totalité des inscriptions qui ont été relevées au cours de la fouille de cette zone en apportant des compléments à celles qui ont, en raison de leur importance historique, déjà été signalées, et en étudiant l’ensemble des petits objets inscrits de différentes périodes mis au jour. Une étude spécifique a également été consacrée à l’exceptionnel dépôt de couteaux de silex de l’Ancien Empire recueillis dans l’entrée de la galerie G1. L’analyse de près d’une centaine d’objets utilitaires en pierre (meules, polissoirs, aiguisoirs, enclumes) est ensuite proposée ici, avec la détermination de l’utilisation précise de l’ensemble de ce matériel. Un chapitre est par ailleurs consacré aux poulies sèches et tenons découverts à proximité des galeries, qui pourraient être des éléments de gréement des embarcations ayant été utilisées sur le site. Enfin, deux études sont consacrées l’une aux restes fauniques – qui donnent un aperçu de la consommation alimentaire au temps des expéditions pharaoniques – l’autre à des centaines de fragments de creusets découverts dans cette zone, qui correspondent à une activité métallurgique datée du début du Moyen Empire.