AFPU Diffusion
À paraître
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Palais & maisons du Caire – 1

Sur les 600 palais et maisons recensés par les savants de l’Expédition d’Égypte en 1800, il en subsistait 29 en 1970, inscrits à l’Inventaire des monuments historiques. Si certains de ces palais ont été remarquablement restaurés, comme celui de l’émir Taz ou la maison Harawî, d’autres ont continué à se dégrader et certains sont aujourd’hui disparus. Les plans et photographies qui en subsistent ont acquis de ce fait une valeur inestimable.

Éditeur : IFAO (Institut Français d’Archéologie Orientale)
2ème édition
Collection : MIFAO - 139
Thème : Histoire - géographie - archéologie
Auteur(s) : Maury Bernard et Revault Jacques
Langue : Français
29 illustration(s) N&B
66 illustration(s) couleur

Sortie prévue le 13/Août/2020

Prix TTC : 50,00€
EAN : 9782724707304
ISBN : 978-2-72470-730-4

Dimensions : 240x320 mm.
Nombre de pages : 320

CLIL : 3076 Architecture, Urbanisme

L’Ifao souhaite rééditer un de ses fleurons : les 4 volumes des Palais et Maisons du Caire. Bel ouvrage pour les amoureux du Caire ancien, ces livres sont un outil de référence pour l’étude de l’architecture islamique et de la vie quotidienne aux siècles passés. Les 4 volumes, richement illustrés, étudient les 29 palais et maisons mamelouks et ottomans inscrits à l’inventaire des monuments historiques du Caire en 1970. À travers plans et photographies, le lecteur circule dans les quartiers, les rues et façades, les cours, pièces, passages et toits, qui pendant des siècles ont offert aux habitants du Caire un cadre de vie d’une originalité frappante. Si certains de ces palais ont été remarquablement restaurés, d’autres ont continué à se dégrader. Le palais Musafirkhana, célèbre pour avoir été le lieu de naissance du futur khédive Ismaïl Pacha, a ainsi brûlé en 1998. Les plans et photographies qui en subsistent ont acquis une valeur inestimable. Ce volume est le premier de la série.

Sur les 600 palais et maisons recensés par les savants de l’Expédition d’Égypte en 1800, il en subsistait 29 en 1970, inscrits à l’Inventaire des monuments historiques. Si certains de ces palais ont été remarquablement restaurés, comme celui de l’émir Taz ou la maison Harawî, d’autres ont continué à se dégrader et certains sont aujourd’hui disparus. Les plans et photographies qui en subsistent ont acquis de ce fait une valeur inestimable.

L’Ifao a décidé de rééditer progressivement cet ouvrage pionnier, publié entre 1970 et 1983. Très vite épuisé, Palais et Maisons du Caire, œuvre d’un spécialiste des métiers et des arts du Maghreb et du Moyen-Orient et d’un architecte engagé dans la restauration de certains de ces bâtiments, a constitué un jalon dans la conscience patrimoniale qui a émergé dans les années 1990 autour du Caire islamique. Les plans, relevés architecturaux et photographies qui composent l’ouvrage permettront au lecteur de redécouvrir les quartiers, rues, cours, pièces, passages et toits des derniers plus beaux palais et demeures bourgeoises du Caire mamelouk et ottoman.

Dans le but de toucher un plus vaste public, cette nouvelle édition est assortie d’une synthèse en arabe retenant les points essentiels de chaque étude architecturale. Ce premier volume présente le Qāʿa Dardīr, le Maqʿad Mamāʾi, le palais de Qāyt Bāy, le palais dʾal-Razzāz, le palais de Raḍwān Bey et le Manzil al-Sinnārī.