AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Puissance de la Médiation contre la guerre civile

Cet ouvrage rend compte des efforts conduits par l’auteur dans deux pays africains (le Burundi et la République démocratique du Congo), pour amener des responsables engagés dans des conflits, y compris des membres de l’armée et de la police, à se rencontrer et à contribuer à une paix durable.

Éditeur : Descartes & Cie
1ére édition
Collection : Médiation
Thème : Sciences humaines et sociales
Auteur(s) :
Langue : Français

Paru le 14/Jan/2021

Prix TTC : 15,00€
EAN : 9782844463487
ISBN : 978-2-84446-348-7

Dimensions : 133x203 mm.
Nombre de pages : 120

CLIL : 3279 Droit international public

Comment inverser les spirales d’escalade, ramener la paix dans un conflit collectif et même en guerre civile ; en somme, rapprocher des adversaires de longue date ? Comment les aider à se reparler, s’écouter, négocier et s’accorder ? L’intensité des conflits partout dans le monde, au Moyen Orient ou en Afrique, en Amérique ou en Europe, appelle à un changement radical pour moins s’agresser, s’ignorer ou se détruire. La médiation a le pouvoir d’y contribuer.

C’est dans l’Afrique des Grands Lacs que l’auteur a facilité des rencontres entre représentants de forces ennemies. Il en présente le récit dans ce livre. Comment agit-il, en pleine conscience des contextes sensibles où il intervient ? Comment des parties qui se haïssent arrivent-elles déjà à se réunir dans un même espace, à recréer la confiance, à dialoguer, à s’expliquer et se reconnaître, sans renoncer à leurs convictions ? Comment, par le dialogue, saisissent-elles le pouvoir inouï d’une négociation responsable et en tirent-elles des joies inespérées ?

En consacrant quelques jours de leur vie à une telle rencontre improbable, des opposants, sensibilisé par un tiers extérieur, ont redécouvert l’humanité de leurs ennemis. Cette expérience nouvelle a mobilisé des expériences de communication et des jeux de rôles. Des échanges approfondis ont favorisé des relations apaisées, mais aussi des solutions mutuellement bénéfiques.

Ces ateliers de médiation ont transformé la manière dont nombre de participants ont négocié leur sortie du conflit. L’auteur, réaliste, prouve aussi que le succès ne se vérifie qu’une fois que les accords obtenus sont exécutés dans les faits et consacrés dans la durée.

Et si on s’inspirait de telles expériences quand nos conflits partent en vrille ? Si syndicats et patronat, bandes rivales et policiers, adversaires politiques ou autres, étaient invités à une médiation de prise de conscience de soi et de l’autre, pour négocier tout autrement ?