AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Les organisations malades du numérique

L’ouvrage étudie les clivages importants entre promesses technologiques initiales et effets réels des dispositifs sur l’organisation du travail et les individus.

Éditeur : Bordeaux (Presses Universitaires de)
1ére édition
Revue : Communication & Organisation - N° 56
Thème : Sciences humaines et sociales
Langue : Français
2 illustration(s) N&B

Paru le 11/Juin/2020

Prix TTC : 28,00€
EAN : 9791030005714
ISBN : 979-10-300-0571-4

Dimensions : 160x240 mm.
Nombre de pages : 180

CLIL : 3378 Histoire générale et thématique

Ce numéro de Communication & organisation réunit des chercheurs en Sciences de l’information et de la communication, en Sociologie et en Psychologie sociale et du travail. Il vise à rendre compte, à partir de plusieurs terrains organisationnels (organismes publics, institutions, entreprises privées) et de différents types de dispositifs numériques (gestion du temps, formation, communication à distance, digitalisation des services) de certaines dérives et pathologies liées à l’usage des outils numériques au travail. Les auteurs montrent ainsi des clivages importants entre promesses technologiques initiales et effets réels des dispositifs sur l’organisation du travail et les individus.

Le développement des dispositifs et réseaux numériques a largement bouleversé les pratiques d’information et de communication au travail.
Si les recherches montrent souvent les effets positifs de l’usage des technologies numériques pour les organisations et pour les salariés, il existe néanmoins un ensemble de travaux, plus critiques, qui rendent compte des effets délétères, souvent tus, liés à l’introduction des technologies de communication numériques dans les contextes de travail. Leur conception, leurs usages, leurs modes d’accompagnement peuvent soulever des problèmes politiques, éthiques voire sanitaires ou écologiques.
Ce numéro de Communication & organisation réunit des chercheurs en Sciences de l’information et de la communication, en Sociologie et en Psychologie sociale et du travail. Il vise à rendre compte, à partir de plusieurs terrains organisationnels (organismes publics, institutions, entreprises privées) et de différents types de dispositifs numériques (gestion du temps, formation, communication à distance, digitalisation des services) de certaines dérives et pathologies liées à l’usage des outils numériques au travail. Les auteurs montrent ainsi des clivages importants entre promesses technologiques initiales et effets réels des dispositifs sur l’organisation du travail et les individus.