AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

De la Jeunesse hitlérienne aux camps de prisonniers de l’Atlantique

Lettres de Wolfram Knöchel (1943-1948)

Les lettres de Wolfram Knöchel constituent un corpus unique de lettres sur un adolescent embrigadé dans les Jeunesses Hitlériennes puis enrôlé dans dans la Wehrmacht au moment où Hitler fait appel à tous ceux qui peuvent encore porter les armes.

Éditeur : Bordeaux (Presses Universitaires de)
1ére édition
Collection : Mémoires vives
Thème : Histoire - géographie - archéologie
Auteur(s) : Capdepuy Arlette
Langue : Français
23 illustration(s) N&B

Paru le 10/Sep/2020

Prix TTC : 23,00€
EAN : 9791030004564
ISBN : 979-10-300-0456-4

Dimensions : 160x240 mm.
Nombre de pages : 288

CLIL : 3392 Deuxième guerre mondiale

Cet ouvrage restitue l’expérience de Wolfram Knöchel, lycéen embrigadé dans les Jeunesses hitlériennes, enfant-soldat enrôlé dans la Wehrmacht puis prisonnier de guerre dans le Sud-Ouest de la France, près du littoral de l’Atlantique. Les lettres qu’il a écrites à ses parents entre 1943 et 1948, inédites jusqu’à aujourd’hui, nous livrent un témoignage exceptionnel et inscrivent l’histoire personnelle d’une famille dans celle, plus large, des rapports franco-allemands à un moment qui reste un tournant de l’histoire européenne.

Les lettres que Wolfram Knöchel a écrites à ses parents entre 1943 et 1948 ont été conservées par sa famille. Elles restituent l’expérience d’un lycéen embrigadé dans les Jeunesses hitlériennes, enfant-soldat enrôlé dans la Wehrmacht puis prisonnier de guerre dans le Sud-Ouest de la France, près du littoral de l’Atlantique. Fait prisonnier par les Américains en mars 1945, il a été soigné au Mans puis s’est porté volontaire pour le déblaiement des ruines et le déminage dans un pays qui cherche à se reconstruire rapidement. Il doit apprendre par lui-même à surmonter ses souffrances physiques et morales alors qu’il se sent loin des siens restés dans la zone d’occupation soviétique. Ce témoignage exceptionnel reflète la sortie de guerre d’un jeune soldat et inscrit l’histoire personnelle d’une famille dans celle, plus large, des rapports franco-allemands à un moment qui reste un tournant de l’histoire européenne.