AFPU Diffusion
À l'office
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

La photographie : essai pour un art indisciplinable

Un essai sur la photographie qui pose l’interdisciplinarité comme nouveau critère d’analyse, dont le thème transversal pose la photographie comme art non mimétique et image de matérialité(s).

Éditeur : Vincennes (Presses Universitaires de)
1ére édition
Collection : Esthétiques hors cadre
Thème : Arts - esthétique
Auteur(s) : Debat Michelle
Langue : Français
3 illustration(s) N&B
50 illustration(s) couleur

Paru le 24/Sep/2020

Prix TTC : 25,00€
EAN : 9782379240898
ISBN : 978-2-37924-089-8

Dimensions : 160x220 mm.
Nombre de pages : 400

CLIL : 3692 Essai sur la photographie

Cet ouvrage rassemble plusieurs essais, pour la plupart inédits ou non publiés, témoignant d’une recherche entre les arts et les savoirs où la photographie est l’objet d’investigation trans-disciplinaire. Il est articulé selon un axe matériologique et propose une théorie nouvelle de la photographie. Fruit de plus de vingt ans de conversations avec les œuvres, il répond à un manque de théorie en photographie. Il s’inscrit dans une logique scientifique inédite, posant l’indisciplinarité comme nouvel axe épistémologique de la recherche.
Cet ouvrage intéressera photographes, étudiants, artistes, enseignants, chercheurs, critiques, responsables d’institutions.

À l’ère où les médiums s’hybrident, où les disciplines se décloisonnent, où les supports se dématérialisent, il s’agit de penser la photographie entre les arts, les médiums et les savoirs.
À l’heure où la photographie est à la fois un objet conceptuel, une image en vecteur, un espace viral, un lieu de migration, il s’agit de proposer une recherche en acte(s) où la théorie favorise un lieu relationnel capable de déterritorialiser les disciplines et de faire converser les pratiques.
Au moment où s’épuisent les hiérarchies historicistes, les classements par genre, la photographie reste art de la représentation mais se révèle art non mimétique, art nodal, art parfois disruptif, bref, Figure à partir de laquelle de nouveaux modes de pensée se construisent, de nouveaux critères scientifiques s’inventent, de nouveaux champs de savoirs dialoguent.
Aujourd’hui, cet ouvrage – où l’indisciplinarité s’est imposée comme schème de recherche – propose de penser En photographie des oeuvres déployant des gestes, des actes, mais aussi des matériologies et des plasticités dont la photographie est magnifiquement détentrice.
Tel est l’enjeu de cet essai orchestré par une indisciplinarité, qui en appelle à tout un chacun qui s’intéresse à la photographie mais pas seulement.

Michelle Debat est Professeur des universités en histoire et esthétique de la photographie et de l’art contemporain, critique d’art, membre de l’AICA-France.