AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

La guerre civile dans le cinéma espagnol de la démocratie

À partir de l’analyse d’un corpus de 38 films de fiction sur la période 1976-2003, cet ouvrage retrace l’évolution des représentations cinématographiques de la guerre civile en Espagne après la mort du dictateur.

Éditeur : Midi (Presses Universitaires du)
1ére édition
Collection : Hespérides
Thème : Histoire - géographie - archéologie
Auteur(s) : Rodriguez Marie-Soledad
Langue : Français
1 illustration(s) N&B
17 illustration(s) couleur

Paru le 25/Juin/2020

Prix TTC : 30,00€
EAN : 9782810706822
ISBN : 978-2-8107-0682-2

Dimensions : 135x220 mm.
Nombre de pages : 550

CLIL : 3378 Histoire générale et thématique

À partir de l’analyse d’un corpus de 38 films de fiction, cet ouvrage retrace l’évolution des représentations cinématographiques de la guerre civile en Espagne après la mort du dictateur. Parcourant 28 années de l’histoire espagnole (1976-2003), il met en lumière l’étroite surveillance politico-administrative dont a fait l’objet la mise en images du conflit pendant la Transition alors que certaines narrations filmiques cherchaient à construire un récit du conflit en rupture avec celui diffusé par la dictature. Cet ouvrage constitue donc une réflexion inédite sur la question de la représentation de la mémoire historique espagnole dans le cinéma national de 1976 à 2003.

À partir de l’analyse d’un corpus de 38 films de fiction, cet ouvrage retrace l’évolution des représentations cinématographiques de la guerre civile en Espagne après la mort du dictateur. Parcourant 28 années de l’histoire espagnole (1976-2003), il met tout d’abord en lumière de quelle façon la mise en images du conflit a fait l’objet d’une étroite surveillance politico-administrative pendant la Transition alors que certaines narrations filmiques cherchaient à construire un récit du conflit en rupture avec celui diffusé par la dictature. Au fil des années, la guerre civile a ainsi été l’objet d’une relecture par les films témoignant de la concurrence des discours et récits sur le passé. Alors que la guerre d’Espagne devient peu à peu l’enjeu d’une bataille des mémoires, le cinéma apparaît comme un des modes choisis par certains secteurs de la société pour réévaluer ce passé traumatique, fournir une réinterprétation de l’événement en privilégiant, notamment, l’image de groupes antérieurement maltraités par la version officielle. La représentation du conflit a ainsi connu diverses inflexions qui rendent compte du rapport difficile qu’entretient la société espagnole avec son histoire.