AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Les Espaces frontaliers de l’Antiquité au XVIe siècle

Cet ouvrage confronte différents champs disciplinaires sur la notion de frontière au sens propre comme au sens figuré : linguistique, religieuse, économique, sociale, géographique, culturelle, artistique, religieuse et politique (3 contributions pour l’Antiquité, 6 pour le Moyen Âge).

Éditeur : Artois (Presses Université)
1ére édition
Collection : Histoire
Thème : Arts - esthétique et Histoire - géographie - archéologie
Sous la direction de : Suttor Marc
Langue : Anglais et Français
8 illustration(s) N&B
11 illustration(s) couleur

Paru le 19/Nov/2020

Prix TTC : 21,00€
EAN : 9782848323862
ISBN : 978-2-84832-386-2

Dimensions : 160x240 mm.
Nombre de pages : 264

CLIL : 3378 Histoire générale et thématique

Ce volume comporte neuf communications données à l’occasion d’un colloque international organisé par le CREHS, qui s’est tenu à l’université d’Artois les 15 et 16 octobre 2014. Le grand intérêt des communications a poussé plusieurs collègues à en souhaiter l’édition. L’intérêt de cet ouvrage consiste à confronter différents champs disciplinaires sur la notion de frontière au sens propre comme au sens figuré : frontière linguistique, religieuse, économique, sociale, géographique, culturelle, artistique, religieuse et naturellement politique. On y trouvera dès lors des contributions (3 pour l’Antiquité, 6 pour le Moyen Âge) portant sur l’histoire, la géographie, l’’histoire de l’art, l’archéologie et les religions, mais aussi des études linguistiques et culturelles. La définition et la perception de la frontière sont envisagées comme une zone de rencontres, d’échanges, de regroupements mais aussi comme une zone de confrontation ou de fracture politique, religieuse, militaire.

L’intérêt de cet ouvrage consiste à confronter différents champs disciplinaires sur la notion de frontière au sens propre comme au sens figuré : frontière linguistique, religieuse, économique, sociale, géographique, culturelle, artistique, religieuse et naturellement politique. On y trouvera dès lors des contributions portant sur l’histoire, la géographie, l’histoire de l’art, l’archéologie et les religions, mais aussi des études linguistiques et culturelles. La définition et la perception de la frontière sont envisagées comme une zone de rencontres, d’échanges, de regroupements mais aussi comme une zone de confrontation ou de fracture politique, religieuse, militaire.