AFPU Diffusion
Paru
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Danse et Dionysiaque

Histoire, héritages, métamorphoses

La présence du dionysiaque telle qu’elle se manifeste dans les spectacles de danse mais aussi dans tous les arts dans lesquels elle est susceptible d’être mobilisée (ballets, pièces de théâtre ou films de cinéma).

Éditeur : Dijon (Éditions Universitaires de)
1ére édition
Collection : Sociétés
Thème : Arts - esthétique
Sous la direction de : Van Haesbroeck Élise, Bret-Vitoz Renaud, Vincent-Arnaud Nathalie
Langue : Français
3 illustration(s) N&B

Paru le 17/Sep/2020

Prix TTC : 15,00€
EAN : 9782364413658
ISBN : 978-2-36441-365-8

Dimensions : 150x230 mm.
Nombre de pages : 230

CLIL : 3686 Arts du spectacle

Cet ouvrage est consacré à la présence du dionysiaque telle qu’elle se manifeste dans les spectacles de danse à proprement parler mais aussi dans tous les arts dans lesquels elle est susceptible d’être mobilisée (ballets, pièces de théâtre ou films de cinéma). Le volume pose la question centrale de savoir dans quelle mesure le dionysiaque, même s’il est opposé à la mesure apollinienne et s’il libère des pulsions sauvages, n’en constitue pas moins « un lieu du politique » dotés en particulier de puissants effets cathartiques. Le volume couvre une chronologie très large, puisqu’il remonte jusqu’à l’Antiquité et aboutit à l’époque contemporaine. Cela n’entame toutefois nullement la cohérence globale du volume, assurée en particulier par un appui quasi constant sur la pensée antique (Platon en particulier) et / ou sur la pensée de Nietzsche.

L’ouvrage Danse et dionysiaque est issu de la collaboration de chercheurs d’horizons variés. La perspective résolument interdisciplinaire qu’il adopte est au service d’une vision englobante de la danse (de l’Antiquité à nos jours en passant par l’époque moderne) dans son rapport avec le dionysiaque. Ce dernier, qui interroge le sacré, le primal, le rituel, la recherche d’un au-delà spirituel associé à la libération et à la rupture, constitue le fondement philosophique toujours en devenir d’une danse envisagée dans ses dimensions esthétique et spirituelle et dans son universalité. Danse et dionysiaque sont ici les ferments d’interrogations portant, d’une manière générale, sur l’art et sur sa valeur de représentation de la société qui l’engendre et dont il nourrit en retour l’imaginaire.